Bonjour à tous :))

 

Ce matin, un petit cours de magie naturelle dans lequel je vais vous parler de la sarriette, une plante trop délaissée sur le continent en faveur du romarin, ce qui est fort dommage :)

En médecine traditionnelle celtique et magique en général , elle est prisée et très utilisée depuis des siècles

Même si ce genre d article est beaucoup moins festif et interressant pour certains que les sortilèges ou les charmes, la sorcière et le mage se doivent d'acquerir l'enseignement relatif à la médecine et à la magie des végétaux, tout autant qu'à celle des minéraux, animaux ou toute forme de vie .

 

savroies-jpg


La sarriette est une plante légèrement aromatique que l'on considère communément comme une plante singulière, mais qui est en réalité regroupe un certain nombre de plantes du genre Satureja, dont deux espèces distinctes - la sarriette d'été et d'hiver - qui ont longtemps été utilisées  à la fois à des fins culinaires et médicinales. Selon les espèces, la sarriette peut prendre des caractéristiques annuelles ou pérennes, et pousse généralement dans les climats chauds et tempérés, généralement dans des sols semi-humides et fertiles, dans des zones de friches, dans des lots non cultivés et dans des prairies florissantes. Les sarriettes ont tendance à rester de petits arbustes à faible croissance, bien que, selon les espèces, ils peuvent parfois pousser comme les plantes potagères typiques. Les saveurs sont étroitement liées au romarin et au thym et possèdent souvent des caractéristiques morphologiques similaires.

 

Selon la culture culinaire et la préférence générale, la sarriette d'été ou la sarriette d'hiver peuvent être des herbes de choix, bien qu'elles ne soient en aucun cas interchangeables en raison des saveurs distinctes que chaque plante possède. Dans la plupart des cas, la sarriette d'hiver est plus favorisée que la sarriette d'été, bien que certaines cuisinières trouvent cette dernière plus utile et indispensable que la première. Les deux types sont souvent disponibles dans n'importe quelle épicerie, bien que selon la région, un type de sarriette peut être plus «accessible» que l'autre. La sarriette ,estivale ou hivernale, peut être employée à l'état frais ou séché, sous forme entière ou moulue. Les sarriettes été et hiver sont cultivées comme plantes de jardin, séparément ou ensemble. Elles peuvent même être cultivés comme plantes auxiliaires à d'autres types de végétation, et peuvent contribuer à améliorer la santé globale d'un jardin botanique ou herbacé une fois planté, car on pense traditionnellement qu'elles savent chasser les parasites communs de jardin tels que les pucerons et plusieurs espèces de coléoptères.

 


Tout comme la sarriette d'été, la sarriette d'hiver possède de puissantes propriétés carminatives, antimucolytiques, expectorantes, digestives et antiseptiques, bien qu'elle soit le plus souvent infusée au lieu d'être décoctée, car son arôme plus puissant est prisé par les herboristes. Elle est le plus souvent employé dans son état frais, plutôt que dans son état sec, bien que des méthodes anciennes aient suggéré son emploi sous forme séchée. Quelle que soit la façon dont elle est utilisée, on pense que la sarriette d'hiver possède des propriétés médicinales plus puissantes que la sarriette d'été. Elle partage un certain nombre de propriétés médicinales avec la sarriette d'été, et peut être utilisée à la place ou en association avec la sarriette d'été pour traiter des problèmes comme les coliques, l'indigestion, la flatulence, la diarrhée et la congestion bronchique et nasale. De fortes infusions de sarriette d'hiver peuvent également être données comme emmenagogue, et, autrefois, elles étaient même spécifiquement brassées avec d'autres herbes ou épices emmenagogue et employées comme abortif
Cette herbe étaient très prisée par nos ancêtres car elle apportait une saveur relevée en plus de ces vertus médicinales à leur plats d hiver souvent frugaux

 

Lorsqu'elle est appliquée par voie topique, elle peut être utilisée comme puissant antihistaminique et, comme la sarriette d'été,  peut aider à traiter les piqûres d'insectes et autres types d'inflammation. Elle possède également de puissantes propriétés antifongiques et antibactériennes et,  infusée dans de l'huile, elle peut être appliqué directement sur la peau comme remède contre les infections fongiques et virales. Les macérations concentrées de l'herbe peuvent être appliquées sous la forme d'une pommade analgésique légère à modérément puissante pour le soulagement de l'arthrite et des rhumatismes. Comme la sarriette d'été, la sarriette d'hiver peut également être appliquée par voie topique pour aider à soulager les tremblements et les crises d'épilepsie, bien que ce dernier soit préféré au premier. Alternativement, on peut également utiliser l'huile essentielle extraite de la sarriette d'hiver pour traiter diverses infections fongiques topiques, en particulier le Candida. Cette huile essentielle, généralement utilisée sous sa forme diluée, peut également être utilisée comme tonique du cuir chevelu, et est généralement appliquée pour le traitement de l'eczéma, du psoriasis, des pellicules et même des cas d'alopécie légère  (calvitie). À l'opposé des prétendues propriétés aphrodisiaques de la sarriette d'été, la sarriette d'hiver était censée être un anaphrodisiaque. Infusé ou décocté, il était bu, généralement par des ascètes et des individus qui prescrivent à des pratiques ascétiques car elle  émousse les sens et aide à endormir les appétits sexuels. En dépit de sa longue tradition en tant qu'anaphrodisiaque, ses effets peuvent seulement agir comme une sorte de placebo, d'une manière similaire aux prétendus avantages aphrodisiaques de la sarriette d'été.

 


Usages ésotériques / magiques


Utilisée à des fins magiques, la sarriette d'été semble être beaucoup plus favorisée par la plupart des magiciens que la sarriette d'hiver, bien que les deux variétés soient néanmoins un type de sarriette, elles peuvent (et ont été) utilisées de façon interchangeable. Les sarriettes estivales et hivernales sont souvent utilisées dans les formules de sorts basées sur le sexe, ou autrement brassées dans des tisanes ou décoctées dans des potions et bues comme des aphrodisiaques. Elle a été initialement associé aux Satyres, et plus tard, avec le dieu idyllique Pan, ( d après la légende, les Faunes l auraient offerte aux humains ) par les premiers Grecs et, par la suite, les Romains, cimentant encore ses propriétés «lubriques». Au moyen âge, ses utilisations magiques ont été étendues, et les deux saveurs ont pris des propriétés opposées polaires. Là où la sarriette d'été était encore employée comme herbe aphrodisiaque, la sarriette d'hiver devenait sa contrepartie en ce sens qu'elle était bu ou consommée pour provoquer l'apathie quand il s'agissait de questions sexuelles.

En dehors du domaine de la guérison magique qui est son domaine de prédilection , la sarriette estivale et hivernale joue un rôle très mineur ou presque inexistant, bien que la sarriette d'été (et dans de rares cas, même la sarriette d'hiver) puisse être utilisée pour créer des talismans. Elle peut être enveloppée dans des sachets de médecine ou des sacs mojo et porté sur la personne pour aider à soulager la négativité ou à soulager toutes sortes de maux physiques, tout en aidant à l'amélioration de la mémoire. Dans cet esprit, elle peut être utilisé rituellement par les nouveaux pratiquants ( wiccans et autres) comme un encens purifiant, autonomisant ou bannissant légèrement, bien que la corroboration traditionnelle ne supporte pas cette application.

 

Je vous retrouve plus tard pour davantage de magie

 

Que votre journée soit magnifique

 

) O ( Yabyum ) O ( 

 

http://www.yabyumrowanroot.com/p/enseignements-distance.html