FêTe Des DieuX De La MuSiQue, JouR DeS BaRDeS Et deS MuSiCieNs...

Honneur aux musiciens et bardes qui enchantent nos rituels et nos soirées par leurs musiques traditionnelles.Dans les prémices du monde, la musique était probablement rythmique. Les humains ont vite découvert qu'il était possible de créer des rythmes et des sons agréables en tapant sur diverses parties du corps, en particulier sur les cuisses et la cage thoracique. Les nstruments marquant le rythme, tels que les troncs d'arbres évidés, furent utilisés plus tard pour produire des sons plus riches. Certaines pierres tintent lorsqu'on les frappe et cette découverte mena à l'apparition d'un autre type d'instrument. Les roseaux, les os ainsi que certains coquillages produisent des sifflements.

bard2

On attribue généralement: chez les Celtes l'art d'avoir transformé les signes sonores en musique à Gwyon, chez les Grecs l'invention de la musique à Apollon, à Cadmus, à Orphée à Amphion; chez les Egyptiens à Thot ou à Osiris; chez les Indous à Brahma ; chez les Juifs à Jubal, etc... Les historiens ( toujours pro-romains oublieux qu'ils sont des autres philosophies qui ont construit le monde) de la science musicale louent Pythagore, qui inventa un monocorde pour determiner mathématiquement les rapports de sons; ils louent également Lassus, e Maitre de Pindare, qui, vers l'an 540 avant l'EVP , écrivit le premier sur la théorie de  la musique. Les pythagoriciens considéraient la musique comme une harmonie des nombres et du cosmos , lui même réductible à des nombres sonores. C'était donner aux nombres toute la plénitude intelligible et sensible de l'être. C'est à leur école que se rattache la conception d'une musique des sphères: le recours à la musique , avec ses timbres,ses tonalités , ses rythmes,ses instruments divers, est un des moyens de s'associer à la plénitude de la vie cosmique.

200px_Double_harp
Dans l'ancienne civilisation celtique, la harpe était l'instrument des classes supérieures, alors que les cornemuses et les percussions servaient pour les divertissements populaires et la guerre. Il existait plusieurs sorte de harpes et de lyres et les harpistes avaient un statut social très élevé.
Dans la civilisation bretonne du 10 eme siècle les anciennes lois stipulaient que " trois objets sont inssaisissables par ordre de justice, le livre, la harpe et l'épée". La harpe se dit Clairseach en Irlandais et telenn en breton et la petite harpe portative ressemblant à une lyre respectivement cruit et krouh.

harper2

Dans la mythologie celtique, la harpe est un instrument traditionnellement divin et magique et celle du dieu druide Dagda est la plus fameuse, capable de se mouvoir seule quand on l'appelle et de tuer ses ennemeis sur son passage. Les plus fameux bardes connus étaient capables car ils jouaient à la perfection, de faire rire les gens quand ils jouaient sur le geantraî , de les faire pleurer sur le goltraî et de les endormir sur le seuantraî. La harpe est également l'istrument fétiche de Merlin et de Gwinglanv en Bretagne ainsi que de Saint Hervé , le patron des Bardes et des Musiciens.

Calendrier Païen, Bran ap Brékilian

Elf

Céad Míle Fáilte